Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Davy Crockett, héros du Nouveau Monde

Davy Crockett, roi des trappeurs
Les derniers jours de Fort Alamo
Davy Crockett à Fort Alamo

Davy Crockett et Alamo

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


Davy Crockett, héros du Nouveau Monde

Né le 17 août 1786, probablement dans le comté de Greene, sur les rives de la rivière Nolichucky, dans l'état du Tennessee, David Stern Crockett est le cinquième enfant d'une famille qui en comptera neuf au total. Ses parents, John Crockett et Rebecca Hawkins, peu fortunés au début de leur vie, finissent par acquérir une taverne et John deviendra notable dans son comté. Contrairement à ce que l'on peut présumer de leur patronyme, les Crockett sont originaires de Normandie, en France. Leur ancêtre, Antoine de Croquetagne (1643 - v. 1685), était un capitaine de la garde de Louis XIV. Mais les Croquetagne, convertis au protestantisme, durent quitter la France pour l'Irlande sous la Révocation de l'Édit de Nantes (1685) qui chassa plusieurs huguenots hors du royaume. C'est le troisième fils d'Antoine, Joseph-Louis (1675 - 1749) qui émigre plus tard aux États-Unis et s'établit dans l'état de New York. Il engendre à son tour un fils, William (1709 - 1770) qui engendre enfin John Crockett, le père de David. On ignore à quel moment exactement le patronyme de la famille s'anglicise, mais déjà le père de Davy porte le nom de Crockett. Davy Crockett

Celui que ses parents surnomment Davy naît dans une petite cabane en rondin, construite près de la rivière. La famille Crockett est d'abord et avant tout une famille de pionniers. Leurs préoccupations quotidiennes s'orientent principalement autour de la cueillette, de la chasse, d'un peu d'élevage et d'agriculture ainsi que de luttes contre ceux que l'on désigne de Peaux-Rouges. Dès l'âge de 8 ans, Davy veut chasser avec ses frères plus âgés. Il ne va pas à l'école, est complètement analphabète et son instinct le pousse à diverses explorations dans la nature. Comme il est costaud, son père le place comme garçon de ferme. À 12 ans, il rentre à la maison familiale et son père l'inscrit à l'école. Dès le premier jour, David rosse un autre élève de cinq ans plus âgé. Par crainte de représailles, il décide de faire l'école buissonnière. Lorsque son père apprend l'histoire, il lui inflige une correction mémorable. Le gamin, outré, s'enfuit et erre quelques années en faisant des petits boulots qui ne lui permettent que de survivre. Mûri par les revers et les épreuves de la vie aventurière, Davy rentre une fois encore à la maison paternelle. Son père le place chez des fermiers pour éponger une dette et le jeune Crockett achève d'y gagner en maturité et en sagesse. Si bien qu'il décide volontairement de s'inscrire à l'école, comprenant que son ignorance nuit à ses ambitions.

David Crockett fait de lents progrès scolaires, mais avance tout de même dans sa vie. D'une stature colossale, on le fiance tôt à une femme qui le rejette plus tard. Mais son physique avantageux représentant un bon parti pour les femmes, il épouse une certaine Mary (Polly) Finley en août 1806. Commence alors la vie d'adulte de Davy. Habile au métier de trappeur et chasseur émérite, David approvisionne tout son village en nourriture et en peaux, si bien qu'il fait vivre sa femme et leurs enfants sans problème. Davy, comme la plupart des autres pionniers, mène une vie presque entièrement consacrée aux luttes contre les Peaux-Rouges auxquels on tente de prendre les terres. À cette époque, sa vision des nations autochtones suit le courant idéologique américain : les Blancs sont supérieurs et il est naturel qu'ils cherchent à s'approprier les espaces territoriaux d'un pays qu'ils ont conquis.

Vers 1813, il entreprend une carrière militaire. Au retour de l'une de ses campagnes contre les Indiens, son épouse meurt (1815) en accouchant de leur troisième enfant. Crockett se remarie avec une veuve du nom de Élizabeth Patton. Quelques années plus tard, il se présente à la législature du Tennessee où il est élu en 1821 puis en 1823. En marge de ses représentations politiques, Davy continue ses prouesses en forêt. Selon la légende, au cours de l'année 1825, il tue cent-cinq ours. Fort de tous ses exploits, Crockett devient un véritable mythe et gagne le respect de ses pairs.

En 1827, David Crockett est élu au congrès de Washington. Parce qu'il sort tout droit de la forêt, qu'il porte des vêtements de daim et un chapeau de fourrure à queue, Crockett impressionne. Ce look de sauvage, appuyé par un franc-parler qui ne laisse personne indifférent lui attire un capital de sympathie certain. Mais toujours discrédité par une culture très basique, Crockett soulève la controverse en 1830 en votant contre une loi qui confine certaines tribus indiennes dans des réserves à l'ouest du Mississippi. Il est vrai que Davy a appris à vivre avec les Peaux-Rouges et que son opinion à leur sujet s'est quelque peu transformée. Il juge donc que cette assignation dans des réserves devient du vol de territoire et de l'infamie. Soupçonné de pactiser avec l'ennemi, Crockett est ensuite défait à la députation de 1833.

Affreusement déçu, David quitte pour l'état du Texas, non sans avoir insulté Adam Huntsman (1786-1849), son rival unijambiste : " ... Puisque vous avez choisi d'élire un type qui porte une patte en bois pour me remplacer, vous pouvez tous aller au diable, moi je vais au Texas. " Or cette citation à elle seule renseigne largement sur le tempérament et la personnalité de Davy Crockett. Loin d'être un intellectuel poli, Crockett reste un homme de terrain !

L'aventurier Crockett part donc, en compagnie d'une douzaine d'hommes, vers Alamo, au Texas. À ce moment, le Texas appartient à la République fédérale du Mexique. Mais les colons américains se sont installés sur ces terres et ils en revendiquent la propriété. De plus, ils souhaitent l'indépendance du Texas, ce qui déplait aux autorités mexicaines. Aussi dès 1835, les hostilités sont déclarées. Le Mexique est sous la dictature du général Lopez de Santa Anna. C'est donc afin de prêter main-forte aux colons texans que Crockett et ses camarades se dirigent sur Alamo. Chemin faisant, Davy et ses amis en profitent pour faire la fête. Vraisemblablement, ils boivent du whisky jusqu'à ne plus avoir un sou en poche. Puis Crockett, pour faire bonne figure, vend sa montre, d'une valeur inestimable à l'époque (30 $), et continue ses frasques. Une fois à Alamo, en février 1836, Davy prononce un bref discours : " Je suis venu dans votre région sans aucun motif personnel. Je le crois du moins, mais uniquement pour vous aider, autant qu'il sera en mon pouvoir, à défendre votre noble cause. Vos intérêts seront les miens, et le seul honneur que je revendique est celui de défendre en soldat, avec mes compatriotes, les libertés de notre nation commune. ". Puis il offre la tournée générale aux soldats de la garnison du fort. Le héros a quelques faiblesses…

Le siège de Fort Alamo commence le 23 février et dure douze jours selon la plupart des récits. Cent-quatre-vingt-sept hommes défendent la place avec de petits canons et des fusils à baïonnette. Mille six cents Mexicains sont massacrés par l'énergie et la volonté de la petite garnison texane parmi laquelle se bat Davy. Lui, l'homme fort de la forêt qui combat des ours à mains nues, ne cesse d'encourager ses camarades, de motiver la fureur et la fierté chez tous les combattants. C'est une armée de six mille hommes qu'ils affrontent. Mais le 6 mars, malgré tout le courage du monde, Fort Alamo succombe sous le nombre des adversaires.

Certaines chroniques affirment que le héros aurait perdu la vie en tentant une sortie risquée. Capturé par l'armée ennemie, on l'aurait ensuite fusillé sans autre procès. D'autres récits en revanche contestent cette version. Selon de rares survivants, la dépouille de Crockett aurait été vue lors de l'assaut final. La seule chose dont on semble sûr c'est que Davy Crockett a été tué ce 6 mars 1836, et qu'avec cet homme au chapeau à queue de raton tombant sous les coups de la dictature mexicaine, c'est l'un des mythes les plus forts des États-Unis qui s'est éteint avec lui.

Soulignons enfin que le 18 mars 2010, le légendaire interprète de Davy Crockett à la télévision et au cinéma, l'acteur Fess E. Parker (1924-2010), est décédé en Californie. Et que pour des millions d'Américains, cette mort de monsieur Parker aura tué Davy Crockett une seconde fois. Le décès de Fess Parker est aussi la fin d'une autre légende !

Site du jour > Dossiers exclusifs > Davy Crockett, héros du Nouveau Monde
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Decalage horaire | Indicatifs internationaux | Calculatrice