- Notre-Dame du Mont Carmel
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Tourisme

Machu Picchu

Machu Picchu signifie littéralement Vieille Montagne en langue quechua.

Sise dans la vallée de l'Urubamba, au Pérou, la cité légendaire est aujourd'hui une ruine. C'est à l'archéologue américain Hiram Bingham que l'on doit sa découverte en juillet de l'année 1911. Cette ville fabuleuse fut vraisemblablement construite autour de 1440, sous la gouverne d'un empereur du nom de Pachacutec. Il semble également qu'il ne s'agisse pas exactement d'une ville au sens où nous l'entendons, mais plutôt d'une cité sacrée dans laquelle on célébrait des rituels spécifiques.

Aujourd'hui, le Machu Picchu est classé Patrimoine culturel de l'Humanité.

Sanctuaire à ciel ouvert

Merveille de beauté, ce sanctuaire à ciel ouvert, déployé en terrasses sur un sol de granit, étonne par sa richesse de verdure alors que rien ne devrait y pousser.

On suppose que les architectes qui y ont oeuvré ont réussi, par on ne sait trop bien quel prodige, à y amener de la terre fertile ainsi qu'un système de canaux d'irrigation relativement avant-gardiste pour l'époque.

Il existe même sur le site une ruelle destinée aux fontaines, tout au long de laquelle on peut observer seize petits bassins d'eau, alimentés par une canalisation.

Mystères

Passé longtemps inaperçu aux yeux des conquistadors espagnols, Machu Picchu recèle de nombreux mystères quant aux raisons de la disparition de sa civilisation aussi bien qu'en ce qui concerne sa vie et ses moeurs au moment où la cité était toujours habitée.

On suppose qu'une majorité de personnages importants (membres royaux, dignitaires), de prêtres et de vierges (Acclas) à sacrifier en constituait sa population. Bien sûr, artisans, paysans et esclaves devaient également prendre part au bien-être des habitants sacrés.

On croit également que ces sanctuaires ont permis aux derniers Incas de trouver refuge afin d'échapper aux razzias des Espagnols. Mais on ignore vraisemblablement ce qui a causé leur éradication.

S'agit-il d'un génocide, d'une épidémie, de guerres entre tribus, de suicide massif... Nul spécialiste n'a encore élucidé la question.

Disposition du site

Sur le site, tel que l'on peut le voir à l'heure actuelle, on observe d'emblée une série de petites maisons couvertes de chaume et construites à partir de pierres et de boue. Il s'agissait, semble-t-il, de maisons destinées au guet et au stockage de denrées.

On accède ensuite à des terrasses de culture, sidérantes de beauté. Les Incas devaient y récolter plus d'une fois l'an, le site étant longuement exposé au soleil.

Un peu plus loin, une muraille de pierres délimite ce que l'on estime avoir été un quartier urbain. On peut admirer également, tout près de ce qui semble avoir été un cimetière, la Roche Funéraire, sorte de bloc monolithique, disposé comme un autel et sur lequel devaient se pratiquer certains sacrifices humains.

Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Merveilles du monde | Pérou | Espagnol | Dollar américain