Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Thanksgiving

Joyeuse fête
Wikipedia
Le nouveau monde
Saveurs du monde

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Thanksgiving

Il semble que la célébration du Thanksgiving américain ait connu plusieurs mutations depuis sa première manifestation en 1621. Conséquence de l'exode volontaire d'un groupe de pèlerins britanniques n'ayant plus confiance en l'Église d'Angleterre, la célébration de Thanksgiving vise aujourd'hui à remercier Dieu pour les bienfaits dont Il comble ses fidèles pendant toute l'année. Pourtant, la véritable origine de la cérémonie n'a rien à voir avec les bienfaits de Dieu mais plutôt tout à voir avec l'enseignement que les Indiens d'Amérique ont prodigué à ces pèlerins britanniques en exil.

L'Histoire indique que les fugitifs anglais atteignirent le sol américain en 1620, dans la baie de Plymouth, laquelle devint par la suite l'état du Massachusetts. Décidés à y fonder leur nouvel habitat, les futurs colons n'avaient toutefois pas préparé de provisions pour la saison froide. La moitié d'entre eux périt alors de maladies et de famine. Lorsque le printemps arriva, ce furent des indiens de la tribu Wampanoag qui les secoururent en leur apportant des vivres et surtout en leur enseignant les règles de la chasse, de la pêche et de l'agriculture. À l'automne 1621, après une excellente récolte, pour les remercier de ce support inespéré et ainsi célébrer la paix et l'amitié entre les deux peuples, le gouverneur William Bradford invita le chef Massasoit et 90 membres de sa tribu pour une fête qu'il appela le Thanksgiving.

Parce que les indiens arrivèrent avec des dindes, en guise de cadeaux, et que la récolte se composait principalement de potiron et de maïs, ce sont surtout ces trois aliments que l'on retrouve sur la table américaine lors de ce repas traditionnel. Le mets principal est la dinde farcie accompagnée de canneberges. Potage de potiron, pain de maïs, purée de patates douces tarte au potiron et tarte aux pommes s'inscrivent également au menu de ce repas incontournable.

Il n'a pas fallu très longtemps avant que l'intervention amérindienne ne soit plus du tout rappelée et que les pèlerins dédient cette fête aux récoltes automnales, ainsi qu'à Dieu qui en était responsable dans leur esprit. La tradition finit par se répandre partout dans l'état du Massachusetts puis ailleurs en Nouvelle-Angleterre, si bien qu'en 1676, elle devint officiellement jour de fête. En 1789, George Washington, pour souligner l'indépendance des États-Unis d'Amérique, décréta que le 26 novembre serait le jour du Thanksgiving. Toutefois, tous les états ne furent pas ralliés systématiquement à cette décision. Il fallut attendre le décret d'Abraham Lincoln, en 1863, après la Guerre Civile, pour que la nation américaine réconciliée célèbre unanimement le Thanksgiving, le dernier jeudi de novembre. Finalement, une nouvelle date fut arrêtée en 1939 par le président Roosevelt qui situa la fête légalement le quatrième jeudi du mois de novembre afin de créer une transition avec la période de Noël.

Depuis 1941, le Thanksgiving est un jour férié aux États-Unis et c'est la troisième fête familiale la plus importante au pays, après Noël et le Nouvel An. Elle marque aussi le commencement de la Saison des fêtes de Noël et le signal de départ pour le grand shopping des cadeaux, puisque le vendredi qui suit le Thanksgiving est le Black Friday. Ce jour spécial, où tout est soldé en boutique, reste le plus profitable de toute l'année en terme de profits et les marchands y écoulent leurs produits au black, c'est-à-dire en contravention des déclarations fiscales.

Cette fête a pris, au fil des ans, une importance extraordinaire. On l'associe aujourd'hui à une incarnation de l'américanisation parfaite, aux valeurs familiales religieuses encensées, à la droiture et à l'intégrité de la classe moyenne américaine. Chaque année, un défilé circule dans les rues des villes (le plus célèbre étant le Macy's Thanksgiving Day Parade, à New York) et la dinde, animal fétiche de la fête, est portée en égérie sur des chars allégoriques. Chaque année, le président des États-Unis sauve lui-même la vie de quelques dindes, triées spécialement pour l'occasion, et des millions d'Américains louent ces sauvetages miraculeux tout en dégustant les millions d'autres dindes, moins fortunées, ayant fini dans leur assiette. L' "American way of life" n'est, de toute évidence, pas au bout de ses antinomies !

Site du jour > Dossiers exclusifs > Thanksgiving
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Citations noël | Citations américain | Etats-unis