Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Merveilleuses orchidées

Les Orchidées
Orchidées faciles
Orchidées
Les orchidées de A à Z
Guide des orchidées de France

Orchidées
Encyclopédie des orchidées
Planète orchidées
Entretien des orchidées
Orchidées en France

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


Merveilleuses orchidées

Quelques scientifiques de la botanique estiment ses origines à l'époque du Jurassique, il y a environ 150 millions d'années. D'autres chercheurs jugent plutôt, à la lumière de découvertes plus récentes de spécimens éteints fossilisés dans l'ambre, qu'elle serait apparue il y a environ 85 millions d'années. Enfin, on suppose que c'est lors de la dislocation du continent originel, la "Pangée", que l'orchidée se serait dispersée sur les nouveaux fragments continentaux engendrés. Quoi qu'il en soit, l'orchidée est aujourd'hui présente dans toutes les parties du monde, à l'exception des déserts et des cours d'eau.

La première mention écrite que l'on fait de ces joyaux de la Nature se retrouve dans un traité de la Grèce antique, "Materia Medica", attribuable à Dioscoride au 1er siècle de notre ère. Il y souligne la réputation curative et aphrodisiaque d'un végétal, l'orchidée, réputation acquise déjà depuis de nombreux siècles. Dioscoride, sans doute moins crédule que les anciens sages, accorde toutefois peu de crédibilité à cette superstition et insiste davantage sur la beauté de ces fleurs sublimes que sur leurs possibles vertus médicinales.

Son nom générique, orchidée, vient du grec Orkhis et signifie testicule, pour rappeler la forme de certains tubercules souterrains propres à quelques espèces terrestres des climats tempérés. Très fréquente dans les régions tropicales du globe, notamment en Amérique centrale, en Amérique du Sud, en Asie du Sud-Est, l'orchidée peut également s'épanouir en haute altitude. Certaines espèces croissent même jusqu'à 4 000 mètres, soit le niveau de la mer.

L'extraordinaire diversité de ses spécimens fait des orchidacées la famille de plantes à fleurs la plus importante du monde végétal. Plus de 30 000 espèces botaniques classées en 800 genres la composent. On estime qu'une plante à fleurs sur douze appartient au groupe des orchidées. En d'autres termes, l'orchidée constitue un univers de magie et d'abondance insoupçonnable, un trésor végétal à protéger jalousement. À l'heure actuelle, c'est près de 30 espèces figurant sur la "liste rouge" qui seraient menacées d'extinction sur le seul territoire français. Il n'est donc pas alarmiste de faire le nécessaire pour sauvegarder le patrimoine des orchidées dès maintenant. Merveilleuses orchidées

L'orchidée a fait son apparition en Europe au 16e siècle, vraisemblablement introduite par les explorateurs du Nouveau Monde. Puis, c'est vers 1733 que Bletia verecunda fait son entrée en Angleterre depuis les Bahamas. Vient ensuite en 1760 Epidendrum rigidum depuis les Caraïbes. Vers 1765, ce sont les espèces fournissant la vanille qui apparaissent sur le vieux continent. Elles connaîtront un succès immense, principalement grâce à l'engouement des papilles gustatives pour la vanille. Une exploration asiatique permet en 1778 de ramener de Chine les spécimens Phaius grandifolius et Cymbidium ensifolium. Puis, en 1793, le navire Providence parvient à augmenter cette collection de 15 nouvelles espèces, réussissant son retour sur la terre d'Europe. Naît alors une véritable passion chez les Anglais pour la divine orchidée. On la trouve si splendide, si étonnante dans sa variété que l'on commandite même des expéditions chargées de dénicher toujours plus d'espèces, et des plus rares. La chasse aux orchidées est dès lors ouverte aux plus intrépides aventuriers.

Toutefois, l'orchidée ne se laisse pas toujours cueillir facilement. Parfois, elle pousse à des hauteurs impraticables ou dans des lieux austères, difficiles d'accès, ce qui provoque de nombreux abus de la part des explorateurs. De plus, comme sa valeur atteint des sommes considérables, les chasseurs sont prêts aux pires bassesses pour les récolter avant de probables rivaux. C'est ainsi qu'une période de razzias catastrophiques pour l'environnement s'amorce dans le but de conquérir tous les plus grands trésors de cette famille exceptionnelle. Inconscients des conséquences à long terme, les chasseurs d'orchidées ont alors l'habitude de brûler les champs de fleurs qu'ils ne peuvent rapporter ou encore d'abattre les arbres qui abritent les spécimens poussant sur des branches inatteignables. Plusieurs espèces sont totalement éradiquées après le passage de ces fous furieux. Mais les commanditaires payant de gros montants pour s'assurer les honneurs de l'exclusivité, les aventuriers ne reculent devant rien. Pas même devant les indigènes qui les capturent pour les occire, pas même devant le spectre de certaines maladies tropicales qui promettent la mort et de bien intolérables souffrances. Celle que l'on appelle l'orchidée est devenue un symbole de distinction inestimable, la quête d'un nouveau Graal.

Tandis que les mercenaires de l'orchidée parcourent le monde à sa recherche, les botanistes européens oeuvrent à mettre en place des standards de classification afin de l'étudier. En 1862, après des années d'observation, Charles Darwin (1809-1882) publie son essai : "De la fécondation des Orchidées par les insectes et des bons résultats du croisement". Cet ouvrage sera la base de nombreuses théories qui découleront de ce travail de fond et d'une meilleure compréhension de la complexité reproductrice des orchidées.

La reproduction des orchidées, comme pour la majorité des plantes à fleurs, se produit par pollinisation. Les orchidées, en plus de leur beauté et de leur diversité, dévoilent lors de ces fêtes de la fécondation, des ruses et des stratagèmes spectaculaires. Pour attirer les insectes, les orchidées présentent différentes approches. Certaines espèces offrent un nectar ou des nutriments dont les insectes raffolent. D'autres émettent des odeurs attirantes afin de consolider leur pouvoir de séduction auprès des petits transporteurs de pollen. Quelques orchidées proposent quant à elles le gîte pour la nuit, leur physionomie les dotant d'une corolle formant une sorte d'abri protecteur. Parmi les plus rusées, on retrouve aussi les orchidées mystificatrices, celles qui prennent l'apparence de fleurs nectarifères pour leurrer les insectes. Mais pires encore sont les orchidées trompeuses imitant la femelle d'un insecte. Cette stratégie, poussant la malice à son paroxysme, voit le labelle de la fleur mimer la femelle de l'insecte, ajoutant à l'artifice visuel, le simulacre olfactif ainsi qu'une feinte pilosité qui berne à 100 % le pauvre mâle. Mais elle est tout à l'avantage de l'orchidée qui attire par cette stratégie une sélection spécifique d'insectes. Enfin, on distingue aussi quelques excentriques qui présentent la particularité de l'auto-pollinisation. Autre singularité du processus de reproduction des orchidées : la relation symbiotique avec un champignon microscopique. Pour qu'il y ait germination après fécondation, l'orchidée nécessite l'intervention de champignons qui pénètrent les racines et nourrissent les graines en gestation. Toute orchidée sauvage naît de cette fusion singulière.

Jusqu'à nos jours, la passion des orchidées n'a jamais cessé de croître et de faire des adeptes dans tous les coins du monde. Leur splendeur convainc de nombreux botanistes et apprentis botanistes à y consacrer leur vie. Depuis que l'on a compris leur mode de reproduction, les spécialistes ont créé plus de 100 000 hybrides horticoles. Les plus célèbres d'entre elles sont assurément celles appartenant au genre Vanilla. Mais ce ne sont pas les plus prisées lorsque vient le temps de les cultiver à la maison. La plupart des gens opteront plutôt pour les Phalaenopsis hybrides. Leur adaptabilité aux climats des maisons en fait des candidates idéales. Le genre de celles que l'on appelle également Orchidées papillon compte 50 espèces et plus d'un millier d'hybrides. Leurs formes et leurs coloris se déclinent presque à l'infini et leur entretien reste d'une simplicité rassurante. Elles appartiennent à l'un des genres les plus florifères, ce qui explique en partie leur immense popularité. Pouvant atteindre jusqu'à 60 cm de hauteur, les Phalaenopsis préfèrent vivre dans un environnement à 20 °C, caressées doucement par les rayons d'un soleil indirect. Pour tout dire, l'orchidée a tout pour séduire !

Pour réussir avec les orchidées, il faut de l'amour, beaucoup d'amour… Et de l'attention. Parions maintenant que si l'adoption d'une orchidée vous comble de bonheur, vous compterez bientôt parmi les millions d'orchidophiles de la planète !

Site du jour > Dossiers exclusifs > Merveilleuses orchidées
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Signification fleurs | Catalogue fleurs | Couleurs | Comparaison fleuriste