- Sainte-Cline
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Nature

Les grandes migrations

On pense que les migrations d'oiseaux datent de bien avant la dernière période glaciaire. Mais l'attention que l'on porte en observateur à ce phénomène absolument extraordinaire remonte à l'Antiquité, dans le monde héllénique, cela va de soi.

C'est Aristote qui, au 4e siècle av. J.-C., aurait suggéré l'explication que certaines espèces volaient jusqu'aux régions plus chaudes en hiver afin de trouver une nourriture plus abondante et se reproduire. Cette théorie, pourtant logique, n'a vraisemblablement pas retenu l'attention dans les siècles suivants puisque d'autres théories, assez rocambolesques celles-la, virent le jour au 18e siècle. Des scientifiques respectés avancèrent alors que les oiseaux, l'hiver, devaient hiberner sur le sol, dans la boue, puisqu'on ne les apercevait pas voler.

Quelques mythes

Encore plus fou le mythe (18e et 19e siècle), soutenu par certains naturalistes enthousiastes, voulant que les oiseaux migraient sur la lune pendant la saison froide. Enfin, d'autres observateurs, tout aussi rigolos, croyaient que les plus petites espèces vogageaient sur le dos des espèces plus grandes, histoire de survivre à la fatigue d'un aussi long périple. Il est évident que les scientifiques s'interrogèrent un bon moment sur la question avant de revenir au bon sens d'Aristote : les conditions de vie et le climat influencent directement leur capacité de survie, ce qui incite conséquemment les oiseaux à voler pour s'assurer le gîte et le couvert.

Migrations oiseaux

Transmission

Connaître la raison de la migration est une chose. Comprendre comment elle se transmet de génération en génération, c'est bien autre chose ! Comment les oiseaux se dirigent-ils ? Comment reconnaissent-ils naturellement leur destination ? À quoi identifient-ils le moment où ils doivent se mettre en route ?

Une question de gènes

En fait, il s'agit du plus grand mystère dans cette fabuleuse histoire de la migration. Plusieurs scientifiques se sont penchés sur le phénomène et avancent avec certitude que les itinéraires pour atteindre les lieux de nidification sont inscrits dans les gènes de chaque individu, ce bagage génétique étant transmis ensuite par les sujets les plus forts, donc par ceux qui réussissent la traversée.

Sélection naturelle

Car il faut bien le signaler, chaque oiseau qui parvient au terme de cette quête extraordinaire est un champion. Il aura affronté les prédateurs, les tempêtes, le froid, les chasseurs humains, les gratte-ciel de verre, les lignes de haute tension, les avions, la faim, la soif et combien d'autres obstacles encore. Il convient donc de parler d'une sélection naturelle, seuls les individus les plus vigoureux engendrant de nouveaux rejetons.

Culture générale

Voici les articles les plus populaires
Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Aeroport | Itinéraire | Climat