- Sainte-Natacha
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Couleurs d'automne
Nature

Les couleurs de l'automne

C’est grâce à la chlorophylle que les feuilles des arbres sont vertes.

La chlorophylle transforme les lumières bleues et rouges émanant du soleil pour rendre une couleur verte dans les feuilles qui la contiennent. Dans ce processus de transformation, il entre évidemment des composantes chimiques telles que l’oxygène, des hydrates de carbone, du dioxyde de carbone et de l'eau. La réaction produite entre ces différents éléments mène à la photosynthèse.

Sa formule

Pour les fous de la biochimie, voici la formule qui explique la photosynthèse :
6CO2 + 12 H20 + lumière ----------> C6H12O6 + 6O2 + 6 H2O.

La chlorophylle

Pour les néophytes et les amateurs, sachons seulement que les pigments photosynthétiques des feuilles végétales sont capables d’absorber la lumière. Ce sont ces pigments que l’on nomme chlorophylle a, chlorophylle b et caroténoïdes. C’est parce que les chlorophylles métabolisent le bleu et le rouge d’une certaine façon que c’est le vert qui apparaît finalement comme couleur dominante des feuilles.

Couleurs d'automne

Acteur des couleurs

L’été, la chlorophylle est le seul acteur des couleurs que présentent les feuilles mais dès que le froid apparaît, que le climat amorce sa lente progression vers les températures plus basses qui feront de l’hiver un univers de congélation, la chlorophylle se raréfie et ce sont d’autres pigments qui prennent la relève. Ainsi, le carotène produit les teintes d’orange à rouge, le xanthophylle met en valeur le jaune et l'anthocyane crée les variations allant du pourpre au violet. C’est alors que les forêts donnent à voir un spectacle unique…

"Hibernation" des arbres

Mais il y a encore l’explication au phénomène de la chute des feuilles, laquelle suit immédiatement leur période de polychromie. L’arbre se protège lui-même de la saison hivernale qui s’annonce dès le mois d’août. C’est une sorte d’hibernation qu’il entreprend afin de conserver le plus d’énergie, le plus de ressources possibles pour survivre aux froids glaciaux de la saison morte. Il stoppe alors ses approvisionnements en sève jusqu’aux feuilles, opérant une sorte de clivage judicieux. Comme les feuilles, trop fragiles, ne survivront pas de toute façon aux basses températures, inutile de les alimenter plus longtemps. Et pour cela, l’arbre crée ses propres barrages.

Culture générale

Voici les articles les plus populaires
Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Montréal Québec | Couleurs | Coloriages | Maudits français