Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Une maison fraîche… sans clim'

Fraîcheur sans clim'
Le puits canadien
La conception bioclimatique
Chauffage, isolation et ventilation écologique

Climatiser sans climatiseur
Climatiser sans clim
Confort sans climatisation
Fraîcheur sans clim'
Au frais sans réchauffer la planète

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


Une maison fraîche… sans clim'

L'été, le soleil, la chaleur… En un rien de temps, les températures peuvent grimper de plusieurs degrés et faire de la maison un véritable four. À ce tourment, on peut apporter de nombreuses solutions dont la plus facile reste la climatisation. Mais elle est coûteuse et surtout "énergivore".

Pour éviter que la climatisation de la maison ne devienne un gouffre énergétique, il suffit de poser quelques gestes verts. Le principal vecteur de la chaleur est le soleil. Essentiel à la vie, source d'énergie extraordinaire, le soleil est également l'élément qui augmente la température des foyers avec une rapidité incroyable pendant la saison estivale. C'est par conséquent de ses rayons qu'il faut protéger son habitation. Comment ? En fermant portes et fenêtres, tout simplement.

C'est pendant la nuit qu'il convient de laisser l'air extérieur entrer dans la maison, car c'est à ce moment que la fraîcheur est à son apogée et que l'on doit lui permettre de circuler dans la maison. De plus, les fenêtres ouvertes en opposition assurent une meilleure ventilation. Mais dès le lever du soleil, à l'instant où ses rayons commencent à chauffer, il faut tout refermer. Ainsi, la fraîcheur emmagasinée au cours de la nuit maintient une température convenable pendant la journée.

Volets en bois et persiennes sont considérablement efficaces pour bloquer les rayons du soleil et garder la chaleur à l'extérieur de la maison. Les avancées de toit fournissent également une protection intéressante contre le soleil. Mais le mieux est encore le moucharabieh, conçu pour laisser passer juste ce qu'il faut d'air et de lumière par le biais d'un grillage serré. Maison sans climatisation

Évidemment, dans les villes où la circulation est dense même la nuit, le bruit extérieur peut être un facteur qui dérange. Dans ces conditions, les fenêtres ouvertes règlent un problème tout en créant l'inconvénient du bruit. Aussi, les ventilateurs de plafond font un boulot fort appréciable en couvrant partiellement les désagréments sonores. Bien qu'ils ne rafraîchissent pas l'air, les ventilateurs de plafond favorisent l'évaporation de la sueur en ventilant la peau. Les pales ne doivent pas forcément tourner à vive allure pour créer la circulation de l'air, mais elles offriront une performance adéquate en étant à 2,3 mètres du sol pour une distance de 30 à 50 centimètres du plafond.

On peut aussi humidifier l'air grâce à différents procédés. Par exemple, le fait de mouiller une serviette assez grande, que l'on pose sur un étendoir placé devant un ventilateur, peut réduire la chaleur ambiante d'au moins 2 °C. L'évaporation de l'eau nécessitant la chaleur de l'air permet ainsi à la température de baisser. Une autre solution est de tremper les carrelages intérieurs avec une serpillière. Encore une fois, l'évaporation de l'eau prendra à l'air de la chaleur pour mener à terme son processus. Le facteur eau joue un grand rôle dans les procédés pour réduire la chaleur et certaines personnes vont même jusqu'à installer des fontaines intérieures, choix parfois coûteux, mais dont l'efficacité est avérée.

Les plantes peuvent être d'une grande utilité par temps chaud. Parce qu'elles procèdent à un abaissement de leur température interne, elles sécrètent une sorte de vapeur rafraîchissante. De plus, en les arrosant régulièrement d'une bruine au cours de la journée, on favorise chez elles un phénomène d'évapotranspiration, ce qui participe au rafraîchissement de la maison.

Toutes ces petites astuces contribuent largement à réduire la chaleur intérieure de l'habitation, mais des dispositions extérieures sont aussi à prévoir. La verdure compte pour beaucoup dans la manière de tempérer la maison. Le fait de planter des arbres qui produisent des zones d'ombre à proximité de la maison, ou encore de maintenir un environnement de fraîcheur en positionnant plantes et arbustes autour de la maison contribue grandement à la protéger de la chaleur. Pour ceux qui ne disposent toutefois que d'un balcon, un auvent rétractable peut être envisagé et des plantes à larges feuilles posées au sol peuvent constituer une barrière contre la chaleur.

Certains protégeront leurs fenêtres à l'aide de film protecteur qui réfléchit les rayons solaires de 50 à 80 %. Il s'agit d'une version adhésive que l'on peut coller sur la paroi vitrée, et hop ! Le tour est joué ! Cette solution, prisée par les gens vivant en appartement, comporte cependant un envers à la médaille : l'hiver, les rayons du soleil, si importants pour chauffer la maison, sont dès lors stoppés dans leur cheminement vers l'intérieur…

D'autres petits malins optent pour un toit vert. Une solution non seulement efficace, mais combien esthétique ! Le choix des végétaux à faire pousser sur le toit doit se concentrer parmi les espèces à feuilles caduques afin de permettre au soleil de chauffer le toit pendant la saison froide.

Enfin, ceux qui peuvent se permettre des investissements plus coûteux ont encore la solution du puits provençal (ou puits canadien). Un système de tuyauterie enfoui à deux mètres sous terre permet d'aspirer l'air frais du sous-sol et de le redistribuer dans la maison par le biais de ventilateur. Ce procédé présente également un avantage réversible, à savoir que pendant l'hiver, c'est de l'air chaud qu'il redistribue dans la maison. Il conviendra cependant, pour les intéressés, de le faire installer par des professionnels.

En cette ère de "green attitude" comme certains l'appellent, les recherches de solutions pour économiser l'énergie planétaire explorent toutes les avenues imaginables. On sait aussi que de nombreuses technologies sont à l'essai dans le but d'améliorer le confort des foyers tout en ménageant les ressources naturelles. En faisant chacun notre part pour réduire les demandes en énergie, nous contribuons tous à ce grand projet de sauver la Terre. Alors, avant de flancher pour le clim', aussi bien tenter les solutions nature !

Site du jour > Dossiers exclusifs > Une maison fraîche… sans clim'
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Maison & décoration | Maison & jardin | Catalogue Maison