- Saint-Jean de Capistran
  • Votre horoscope :
  • Horoscope belier
  • Horoscope taureau
  • Horoscope gemeaux
  • Horoscope cancer
  • Horoscope vierge
  • Horoscope balance
  • Horoscope scorpion
  • Horoscope lion
  • Horoscope capricorne
  • Horoscope verseau
  • Horoscope poissons
  • Horoscope sagittaire
Histoire

Vikings : entre mythe et réalité

Mais qui donc étaient véritablement ces guerriers venus des contrées nordiques à la recherche de butin et de nouvelles terres plus clémentes pour y vivre ?

Des chasseurs, des nomades, des pirates ? En réalité, plusieurs historiens croient qu'ils furent d'abord commerçants venus des royaumes du Danemark, de Norvège et de Suède.

Bien avant le 9e siècle, les Varègues (Suédois) auraient établi des comptoirs afin de commercer avec les Finnois, pour ensuite pousser vers les terres de ce qui deviendra la Russie. Bientôt imités par les Danois et les Norvégiens dans cette activité lucrative, les Vikings peuplèrent alors la côte Atlantique de ces comptoirs commerciaux.

Ils y échangeaient peaux, fourrures, ambre, épices, vins, miel, armes, esclaves, etc.

Ces comptoirs permirent aux marchands du Nord de découvrir les richesses de nombreux pays : Hollande, Espagne, Italie, France, Angleterre, Irlande, Russie. Mais à ce stade, les habitants de Scandinavie n'étaient encore que de paisibles commerçants.

Les raids contre les villages côtiers

La dissension de l'empire carolingien et la prise du détroit de Gibraltar par les conquérants arabes changèrent radicalement la donne.

Privés d'une partie de leurs comptoirs, les Scandinaves ne parvinrent plus à nourrir leur population grandissante. Il fallut dès lors songer à trouver des terres plus faciles à cultiver et des solutions d'approvisionnement immédiat.

Habiles navigateurs, les peuples du Nord usaient d'embarcations fabuleuses dont les prouesses en mer avaient de quoi impressionner tout type d'ennemis. Ils se mirent donc à longer les côtes à bord de leurs knôrr ou snekkja, bateaux légendaires qu'une facture exceptionnelle munissait de capacités redoutables dans les raids contre les villages côtiers.

Puissants, robustes et légers, il devenait aisé pour les marins scandinaves de se sauver avec efficacité après avoir attaqué les villages. Opportunistes, ils profitèrent aussi des guerres intestines et des nombreux désordres en quelques contrées européennes et se firent mercenaires au gré des offres.

C'est ainsi qu'ils gagnèrent les terres de Normandie, d'Irlande du Sud, d'Islande, d'Angleterre et de Russie. Entre 800 et 1050 environ, de commerçants honnêtes, ils se métamorphosèrent en véritables envahisseurs. Du moins, c'est ce que racontent les légendes…

Les premiers vikings

Les premières actions des guerriers vikings furent contre les abbayes, églises, monastères, ou toute autre maison destinée aux manifestations ecclésiastiques. Leurs assauts se révélaient d'une efficacité désarmante : rapides, méthodiques et impressionnantes.

Vikings : entre mythe et réalité

Toujours perpétrées pendant des fêtes ou des cérémonies religieuses, ce qui affaiblissait d'emblée leurs cibles. Après avoir pillé, ils incendiaient les lieux et leur fuite, à bord de navires réputés invulnérables, ne laissait aucun espoir de riposte. Il faut préciser qu'en s'attaquant au clergé, les Vikings prirent rapidement les traits de suppôts de Satan sous la plume inventive des clercs ou moines victimes de leur violence.

En peu de temps, ils furent redoutés dans toute l'Europe. Enhardis par les succès de leur tactique, commandités par certains chefs d'État guerroyant pour un trône, les Vikings poussèrent l'audace jusqu'à s'en prendre à de grandes cités comme Paris ou Londres. Mais comme ces peuples étaient avant tout pacifiques, qu'ils espéraient se sédentariser, ils commencèrent à coloniser les territoires soumis.

En France, l'invasion viking fut principalement le fait des Danois, occasionnellement des Norvégiens. Or en 911, le chef guerrier Göngu-Hrolfr (v. 845-933), dit Rollon, reçu le Pays de Caux du roi Charles le Simple (879-929) afin de rançonner une paix durable. C'est cette région qui deviendra ensuite la Normandie.

Les vikings ne se contentèrent pas que d'une partie du territoire franc toutefois, ils reçurent également comme tribut des terres en Corse, en Sardaigne, en Russie, en Angleterre, en Irlande… Loin d'être de bons guerriers, c'est l'aspect fulgurant de leurs attaques qui les rendirent si effrayants. Mais lors d'affrontements prévisibles, ils furent souvent défaits. Leurs gains territoriaux restent en grande partie la conséquence d'une réputation construite sur la peur qu'ils inspiraient et non sur de réels faits d'armes victorieux.

Culture générale

Voici les articles les plus populaires
Site du jour Copyright Site du jour © Toute reproduction même partielle est strictement interdite - Conditions d'utilisation Nos Partenaires : Mythologie | Dictionnaire | Calculatrice