Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Hippocrate

Hippocrate
La Maladie sacrée
L'Art de la médecine
Nature de la femme
Maximes et Pensées

Portraits de médecins
Encycl. Agora
Cosmovisions
Une histoire de la médecine
Du serment d'Hippocrate au serment médical

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


Hippocrate

Sans la lucidité et l'audace de l'illustre Hippocrate (460 av. J.-C.- vers 370av. J.-C.), la médecine de l'Antiquité aurait longtemps été l'otage de superstitions liées aux dieux et déesses des cultes helléniques. Fils et petit-fils de médecin, Hippocrate naît autour de 460 av. J.-C. sur l'île de Kos, territoire grec. Il aurait reçu, en plus de l'éducation de son père, une formation en médecine des prêtres-médecins appartenant à la confrérie d'Asclépios, les Asclépiades.

Fin observateur, Hippocrate comprend rapidement que les diverses maladies dont souffrent les êtres humains sont fréquemment imputables à leur environnement ainsi qu'à leur style de vie. Aussitôt, il s'engage à traiter les malades selon de nouvelles bases plutôt qu'en se référant aux sempiternels fondements religieux et superstitieux dans lesquels on enferme la pratique de la médecine jusqu'alors. Hippocrate instaure, dès les débuts de sa pratique médicale, une analyse du contexte de vie du malade avant de se livrer au moindre diagnostic. En étudiant l'alimentation d'un sujet, le nombre d'heures de sommeil qu'il s'octroie, les lieux dans lesquels il vit, la qualité de son confort, le bon fonctionnement de ses organes, son rythme sexuel, etc., Hippocrate dresse un bilan du contexte de vie de l'individu et peut ainsi évaluer plus sobrement ce qui cause ses maux.

À partir de ces constats, Hippocrate fonde sa théorie des quatre humeurs : le sang, la lymphe ou le flegme, la bile jaune et la bile noire. Tout comme l'univers se compose de quatre éléments fondamentaux (Air, eau, feu et terre), Hippocrate croit que l'organisme humain dispose également de quatre éléments (les humeurs) qui doivent se maintenir en équilibre dans le corps afin que la santé subsiste. Dans ces conditions, le moindre déséquilibre entre les humeurs cause une affection.

Mais la véritable révolution qu'amène cette idéologie hippocratique est la preuve que la maladie est conséquente à des facteurs environnementaux et non conséquente à une quelconque intervention des dieux. La notion de punition divine étant désormais sabotée, on comprend dès lors que prêtres et médecins traditionnels perdent considérablement de leur crédibilité au profit d'une logique réconfortante. Le serment d'Hippocrate

Pour le médecin grec, il s'agit donc de maintenir une hygiène de vie adéquate chez les patients. Hippocrate croit alors que le corps humain dispose de toutes les ressources nécessaires pour s'autoguérir. Si les maux ne résultent pas d'accidents et qu'ils ne comportent pas de fractures, de cassures ou de blessures nécessitant la chirurgie, Hippocrate juge que la prévention est encore le meilleur remède aux maladies. En harmonisant les humeurs du corps aux ressources extérieures, un sujet peut se maintenir en santé. C'est ainsi que le médecin de Kos prescrit des aliments froids et humides (poissons frais, légumes, fruits, etc.) à des tempéraments sanguins ou colériques, et qu'il recommande des aliments chauds et secs (viande, vin rouge, etc.) à des individus mélancoliques, faibles ou âgés. Aussi, les observations et pronostics d'Hippocrate sont généralement si justes, et ses conseils si efficaces, que bientôt sa renommée grandit et qu'il s'affirme comme une sommité dans le monde de la médecine grecque.

Alors qu'il a débarrassé la médecine de son carcan de superstitions, Hippocrate s'attaque ensuite à l'instauration d'une éthique médicale. De cette volonté naît le fameux "Serment d'Hippocrate", encore solennellement prêté aujourd'hui (sous différentes formes) par tous les nouveaux diplômés, ainsi que plus d'une soixantaine d'ouvrages traitant de différents volets de la médecine de l'époque. Bien que tous ces écrits ne soient sans doute pas de la main du maître, on admet généralement que les idées et préceptes qui s'y trouvent sont largement influencés, sinon dictés, par Hippocrate. C'est aussi grâce à ce travail de titan que l'école hippocratique installe de nouveaux standards de pratique, exigeant une rigueur et une discipline irréprochable, obligeant ses médecins à une hygiène corporelle modèle ainsi qu'à des rituels préparatoires toujours plus stricts. Ainsi, on tiendra désormais compte de l'éclairage lors des examens et des auscultations, on pourvoira à la nécessité d'un assistant en toute circonstance, on améliorera les techniques de bandage, on réglementera les salles ou lieux opératoires, on nettoiera les instruments médicaux avec minutie, etc. Hippocrate inaugure également la nécessité du bilan de santé du patient, bilan qui renseigne sur le teint, le pouls, l'aspect des selles et de l'urine, la température, la motricité. C'est en quelque sorte l'établissement d'une médecine moderne et ordonnée, une médecine qui s'inscrit désormais dans un fonctionnement scientifique.

Plusieurs écrits d'Hippocrate se montrent aujourd'hui erronés, notamment la théorie des humeurs. Cependant, certaines de ses observations et études restent toujours valables. Ainsi en est-il de ses conclusions concernant la pleurésie purulente, et de son approche des problèmes thoraciques, laquelle comporte des théories encore enseignées aujourd'hui. Ce qui prouve que ce médecin grec ayant vécu il y a plus de 2500 ans avait un sens de l'observation extraordinaire, une faculté de déduction impressionnante et une logique admirable qui font encore autorité malgré le temps. Mais surtout, Hippocrate possédait la sagesse, la capacité d'écoute, la compassion, l'amour de ses semblables, ce qui constituait alors les plus grandes qualités du médecin, et qui manque cruellement aujourd'hui à bon nombre de nos praticiens avides d'argent.

Pour mieux connaître la rigueur professionnelle d'Hippocrate, voici le serment qu'il a rédigé selon la traduction d'Émile Littré :

"Je jure par Apollon, médecin, par Esculape, par Hygie et Panacée, par tous les dieux et toutes les déesses, les prenant à témoin que je remplirai, suivant mes forces et ma capacité, le serment et l'engagement suivants :

Je mettrai mon maître de médecine au même rang que les auteurs de mes jours, je partagerai avec lui mon avoir et, le cas échéant, je pourvoirai à ses besoins ; je tiendrai ses enfants pour des frères, et, s'ils désirent apprendre la médecine, je la leur enseignerai sans salaire ni engagement. Je ferai part de mes préceptes, des leçons orales et du reste de l'enseignement à mes fils, à ceux de mon maître et aux disciples liés par engagement et un serment suivant la loi médicale, mais à nul autre.

Je dirigerai le régime des malades à leur avantage, suivant mes forces et mon jugement, et je m'abstiendrai de tout mal et de toute injustice. Je ne remettrai à personne du poison, si on m'en demande, ni ne prendrai l'initiative d'une pareille suggestion ; semblablement, je ne remettrai à aucune femme un pessaire abortif. Je passerai ma vie et j'exercerai mon art dans l'innocence et la pureté. Je ne pratiquerai pas l'opération de la taille. Dans quelque maison que je rentre, j'y entrerai pour l'utilité des malades, me préservant de tout méfait volontaire et corrupteur, et surtout de la séduction des femmes et des garçons, libres ou esclaves. Quoi que je voie ou entende dans la société pendant, ou même hors de l'exercice de ma profession, je tairai ce qui n'a jamais besoin d'être divulgué, regardant la discrétion comme un devoir en pareil cas.

Si je remplis ce serment sans l'enfreindre, qu'il me soit donné de jouir heureusement de la vie et de ma profession, honoré à jamais des hommes ; si je le viole et que je me parjure, puissé-je avoir un sort contraire."

Site du jour > Dossiers exclusifs > Hippocrate
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Calculatrices | Dictionnaire | Calculatrice