Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Albert Einstein

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Albert Einstein

Lorsque le petit Albert vit le jour, le 14 mars 1879 à Ulm, en Allemagne, ses parents étaient bien loin de se douter qu’ils venaient d’engendrer l’un des futurs génies du 20e siècle. Cette famille moyenne dont le père (Hermann) dirigeait une usine d’électrochimie et la mère (Pauline) était entièrement dévouée à la musique classique, comptait encore un oncle ingénieur qui vivait avec eux et qui initia le jeune Albert aux plaisirs des mathématiques.

Dès l’âge de 5 ans, le petit garçon démontra un intérêt particulier pour des phénomènes qui ne retenait jamais l’attention de si jeunes enfants. Une boussole de poche lui fit conclure à un pouvoir d’attraction invisible dans l’espace, ce qui amena le garçonnet à poser un regard différent sur l’univers. Un peu plus tard, sa mère voulut qu’il joue du violon. Pour Albert, cela ne présentait que peu d’intérêt, c’était trop facile. Puis vinrent les partitions de Mozart, véritables exercices de virtuoses, ce qui challengea le jeune Einstein, qui se prit de passion pour l’instrument. Décidément, le petit Albert aimait la complexité...

Assez mauvais élève pour toutes les matières qui ne soulevaient en lui aucune curiosité intellectuelle, Albert eut beaucoup de mal à obtenir de la crédibilité auprès de ses professeurs. On lui prêta même des problèmes d’élocution contre lesquels il se battit jusqu’à l’âge de 9 ans. Au fil des ans, et grâce à la forte impression qu’il ne manquait pas de faire sur son entourage dans le domaine des mathématiques, il finit par obtenir la reconnaissance de ses pairs à l’École polytechnique de Zurich, où il décrocha un diplôme, en 1900. Dès la fin de la seconde décade du siècle naissant, on célébra mondialement sa théorie de la relativité et Einstein devint le physicien le plus entendu dans les milieux scientifiques.

Bien que sa formule : E=mc2 soit à l’origine de la fabrication de la bombe atomique, Einstein a toujours farouchement lutté pour la paix dans le monde et l’unification des peuples. En 1914, il dénigra les préceptes du manifeste des Quatre-vingt-treize et renonça à signer ce papier ségrégationniste. Après la Première Guerre mondiale, il prit souvent la parole pour dénoncer les crimes de guerre, milita pour la réconciliation franco-allemande, puis changea de cap vers 1933, avec l’ascension d’Hitler à la tête de l’Allemagne pour devenir un ardent militant contre le nazisme.

C’est suite au pillage de sa maison par les nazis qu'Einstein, alors de passage aux États-Unis, décida de s’installer en sol américain et rejoignit les rangs de l’Institute for Advanced Study de Princeton. En 1939, il demanda l’aval du président Roosevelt pour que les avancées en matière d’énergie nucléaire conduisent à la fabrication d’une bombe qui protégerait le monde des envahisseurs. Hélas, la fameuse bombe ne fut pas utilisée pour défendre mais pour attaquer, avec les résultats que nous connaissons contre tant d’innocentes victimes au Japon.

Après cet échec, dont il se sentit tellement responsable, Albert Einstein se consacra à propager l’idée de la paix dans le monde avec encore plus de force. Pour cet homme qui aima la musique et l’harmonie, les horreurs occasionnées par les guerres devaient être contrées désormais. Il passa le reste de sa vie, jusqu’à sa mort en avril 1955, à épouser différentes causes humanitaires, dont la plus célèbre fut pour la création d’un état juif en Palestine et l’aménagement d’une université hébraïque à Jérusalem.

Site du jour > Dossiers exclusifs > Albert Einstein
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Calculatrice hypothécaire | Calculatrice | Tarifs Postaux | Mathématiciens