Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Denis Diderot

L'Encyclopédie édition DVD
Dictionnaire raisonné
Diderot et l'Encyclopédie
Diderot
Diderot, sa vie et son oeuvre

Denis Diderot (Wikipedia)
L'Encylopédie (BNF)

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Denis Diderot

Philosophe, érudit, travailleur acharné, sceptique, croyant... Diderot est tout cela à la fois. Cet intarissable générateur de paradoxes nait au début de ce 18e siècle des lumières, à Langres, au milieu d'une famille bourgeoise qui lui réserve une carrière religieuse. Quoiqu'il fasse des études chez les Jésuites, le jeune Denis bifurque du trajet auquel on le destine et se dirige sur Paris pour y décrocher son baccalauréat es arts à l'Université de Paris. Pendant dix ans, il survit de petits boulots et apprend la vie tout en créant des liens avec les grands esprits de l'époque. Grimm et JJ. Rousseau feront partie de ses intimes pendant ses années de galère.

Très tôt attiré par les sciences et la philosophie, Diderot, en plus de les étudier avec application, devient un fervant prêcheur de l'expérimentation. Pour parvenir à faire de la raison le but ultime de la pensée positive, Diderot croit qu'il faut vulgariser les sciences, les connaissances, le savoir, afin que le plus grand nombre d'individus puisse y accéder. Ce philosophe humaniste a en horreur l'intolérance et les préjugés. Plusieurs de ses écrits provoquent d'ailleurs des scandales incroyables puisqu'ils vont à l'encontre des valeurs religieuses de l'époque.

En 1749, Diderot est emprisonné à Vincennes pour ses interrogations philosophiques dans sa Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient, alors qu'il y soulève l'hypothèse que ce sont nos sens qui dirigent nos idées morales. Onze ans plus tard, son roman La Religieuse (1760), expose les désirs saphiques d'une mère supérieure de couvent pour l'une de ses novices. À aucun moment il ne jugera le sentiment de la directrice du couvent, Diderot expose seulement l'anecdote sans y ajouter l'aspect moraliste qui convient à l'époque. Le récit est également une vive critique contre les vocations forcées, contre l'enfermement obligatoire dans des cloîtres où les passions étouffées poussent aux délits les plus cruels. Mais cette fois, Denis échappe à la justice cléricale.

Ses autres oeuvres ont aussi beaucoup fait parler. Le neveu de Rameau (1762), dans lequel il attaque subtilement plusieurs personnes célèbres de son temps, et Jacques le Fataliste et son maître (1771), qui sera traduit en allemand avant même d'être publié en France dans la langue de son auteur, lui apportent, en même temps qu'une reconnaissance de son talent, les foudres de la société bien pensante.

Diderot, mal compris par ses contemporains, ou peut-être trop en avance sur eux dans le libéralisme idéologique qui l'anime, n'affirme pourtant rien dans ses écrits. S'il est malicieux parfois à l'endroit de certaines personnes de son entourage ou qu'il critique les affirmations de certains moralistes, il tente toutrefois de brider sa pensée dans les limites de l'objectivité. Conscient de ses propres contradictions, chevauchant sans cesse entre le rationnel et ses propres tendances à une sensibilité exacerbée, le philosophe considère alors que la dignité humaine est davantage dans la recherche de la vérité que dans sa découverte.

Contre les guerres, les privilèges et les aberrations humaines, cet homme passionné et anti conventionnel épouse une lingère (1743), contre le gré de sa famille. Il en conçoit, entre autres, une fille Marie-Angélique (1753) qui lui survit. Il n'hésite pas à faire le voyage en Russie, quoique malade, pour vendre sa bibliothèque à la grande Catherine II, afin de doter cette fille qu'il adore. Diderot est aussi un amoureux et un père attentionné.

Parmi ses hypothèses les plus originales, retenons celle-ci : la crainte de Dieu est un obstacle à l'épanouissement de l'homme. Penseur avant-gardiste, Diderot, en plus de ses questionnements qui auront fait avancer les esprits les plus réceptifs de son siècle, aura également légué au monde l'Encyclopédie, une oeuvre gigantesque, dont il a rédigé des milliers d'articles pendant plus de vingt-deux ans.

Site du jour > Dossiers exclusifs > Denis Diderot
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Connaissances | Dictionnaire | Dictionnaire francais | Annuaire de Dictionnaires