Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > La calvitie

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


La calvitie

La calvitie est la conséquence la plus grave d’une affection que l’on nomme Alopécie et qui se définit comme une détérioration du système pileux, occasionnant la chute des poils ou des cheveux. La durée de vie normale d’un cheveu varie de deux à quatre ans. Il croît jusqu’à 1,5 centimètres par mois. Puis, au bout d’un certain temps, il achève son cycle de vie, meurt et tombe. Il n’est donc pas anormale d’en perdre une quantité de 40 à 60 par jour, si l’on considère les milliers de cheveux qui fleurissent sur notre tête. Toutefois, les chutes de cheveux massives qui entraînent le dépouillement de certaines zones du cuir chevelu ne relèvent plus d’un phénomène normal et prennent l’allure de l’Alopécie. Dès lors, l’homme (ou la femme, plus rarement) qui constate cette affection peut en conclure à un diagnostic de calvitie.

La calvitie chez l’homme est assez fréquente. On estime à un homme sur trois ceux qui en sont atteint avant l’âge de 50 ans et à un homme sur deux après la cinquantaine. Les côtés du front se dégarnissent doucement puis ce sont les tempes qui commencent à perdre de leur floraison capillaire, jusqu’à ce que le sommet du crâne au grand complet ne soit plus qu’une zone dévastée et qu’il ne reste plus que cette affreuse couronne de poils qui ceinture la tête et rappelle les tonsures monastiques.

Nous savons maintenant que plusieurs facteurs sont à l’origine de la calvitie, en commençant par l’hérédité ainsi qu’un surplus d’hormones mâles (la testostérone). Plus votre organisme sécrète de testostérone, plus le cycle de vie de votre cheveu sera accéléré, ce qui provoquera sa chute beaucoup plus rapidement. Cependant, la vie moderne apporte son lot de facteurs aggravants. Une mauvaise alimentation, une tendance à l’angoisse ou un stress continue peuvent aussi favoriser la chute des cheveux.

Parmi les nombreuses solutions, l’homme peut se tourner vers trois alternatives plus efficaces afin de régler son problème de calvitie. Comme première démarche, on peut opter pour les médicaments, plus spécifiquement ceux à base de minoxidil, lesquels pourront stopper le problème s’il est pris assez tôt. Ces traitements cependant sont à vie et coûtent parfois assez cher. On note même, dans certains cas, des repousses de cheveux grâce à cette médication. Une deuxième possibilité est l’acquisition et la pose d’une perruque/postiche. Cela en fera certes sourire quelques-uns puisque nous gardons tous en tête une image de ces moumoutes qui s’envolent du crâne de leur propriétaire lorsque qu’un bon vent s’élève. Mais comme pour toutes chose, l’évolution et les découvertes dans le domaine capillaire présentent de nos jours des coiffures artificielles si proche du réel, qu’il est impossible d’en reconnaître la fausseté. De plus, leur mise en place ne tient plus au hasard mais à des systèmes sophistiqués qui les maintiennent adéquatement sur la tête.

Enfin, la solution qui attire de plus en plus d’hommes est bien sûr la micro greffe. On prélève aux endroits garnis sur la tête du patient de petits bout de peau couverts de cheveux et on les greffe sur les parties dégarnies. Cette chirurgie mineure se pratique sous anesthésie locale et a pour avantage de conserver au sujet ses propres cheveux. Elle est certes la plus chère mais elle reste celle qui donne les résultats les plus probants. Aussi, messieurs, si la calvitie vous guette, plus besoin de paniquer, toutes les possibilités s’offrent à vous... À vous de voir quel look vous attire le plus grand nombre de regards !

Site du jour > Dossiers exclusifs > La calvitie
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Calvitie | Epilation | Calvitie | Cinquantaine