Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Le bruit

Le bruit
Les nuisances sonores
La Lutte contre le bruit

CIDB
Bruit et Société
Le bruit (Wikipedia)
Le bruit (INRS)
Le bruit (CCIP)
Le bruit (Société Cotral)

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Le bruit

Nous sommes quotidiennement accompagnés par la machine à laver, l'imprimante, le téléphone, l'ordinateur, la radio, la télévision, le portable dans l'autobus, la circulation routière etc... Le bruit est aussi naturel que l'air ou la lumière. Pourtant, ses effets sur la santé sont de plus en plus alarmants et pervers.

Il est caractérisé par son intensité (en décibels), sa fréquence (en hertz) et sa durée, mais ce sont les bruits soudains, les bruits de fond et les événements sonores de fréquence particulière (bruits stridents, non harmonieux) qui sont particulièrement gênants. Ce n'est que dans les années 50 que le bruit n'a été officiellement reconnu comme source de nuisance majeure pour la santé, sans doute relié à l'accroissement accéléré de la circulation routière et aérienne, ainsi que des activités industrielles. Il empêche le repos, nuit à la vitalité, diminue les facultés de concentration, provoque la fatigue physique et le stress psychique. On a ainsi observé, pour les personnes exposées à des bruits intenses, des changements hormonaux, avec production de cortisol et d'adrénaline supérieure à la normale. La perte d'audition est le signe extérieur le plus évident. Mais les troubles nerveux, digestifs et cardio-vasculaires conséquents au bruit, sont également connus. Actuellement, il existe un accroissement de 30% des risques de crise cardiaque pour les personnes vivant aux abords de rues bruyantes (plus de 70 décibels), comparées à celles vivant dans des zones plus paisibles.

Il est clair que la culture urbaine de notre siècle est désormais une culture du bruit. Il faudrait créer une "éducation acoustique" de la population, et ce dans les établissements scolaires aussi bien que dans la presse, sur les ondes radios et à la télévision, afin de considérer le bruit non pas comme un problème individuel mais un problème de société. En effet, ceux qui paient pour se protéger contre le vacarme ne sont généralement pas ceux qui causent le bruit, mais ceux qui en pâtissent. Les dépenses sont importantes dans l'achat de médicaments pour lutter contre le stress, dans l'installation de doubles fenêtres, en payant plus cher les logements situés dans des zones de résidence tranquilles ( le prix de location de logement à Zurich augmente entre 0,8 et 1,3% pour chaque réduction d'unité décibel), en obligeant la séparation lieu de travail et lieu de résidence (donc coûts de transport), en provoquant les migrations coûteuses de fin de semaine à la campagne pour échapper au bruit, ce qui en retour empeste les routes secondaires et les villageois.

En dépit de ces évidences, et le fait qu'un tiers de la population européenne souffre actuellement du bruit, les politiques n'ont réagi que lentement aux problèmes de ce dernier. Malheureusement, le bruit n'attire pas les médias et ne fait pas sensation, tel est le cas des catastrophes naturelles (avalanche, tremblement de terre, etc...), la pollution des forêts et des eaux... Le bruit affecte la qualité de vie mais ne tue pas directement. Il apparaît comme une nuisance locale, contrairement à la pollution de l'air. De plus, les mesures de prévention ou de protection contre le bruit coûtent cher. On a donc souvent tendance à repousser l'échéance des mesures à prendre contre le bruit à plus tard.

Il serait pourtant intéressant d'élaborer "des cartes du bruit", mises à la disposition des citoyens, afin de tenir compte des observations formulées à cet égard par la population. Ces recommandations seraient profitables à tous. Les géographes pourraient jouer ici un rôle de "pont" entre le politique, l'expert et le citoyen, en produisant des cartes et des systèmes d'informations qui soient accessibles et compréhensibles pour tous ceux impliqués dans la lutte contre le bruit.

Mais la lutte contre le bruit existe depuis plus longtemps qu'on le croit. Déjà, à la fin du 19ème siècle, le médecin Robert Koch (1843-1910) prédisait, qu'un jour, l'être humain combattrait le bruit au même titre que le choléra ou la peste. Qui aurait cru alors que ce visionnaire entendait juste ?

Site du jour > Dossiers exclusifs > Le bruit
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Musique | Bruit | Nuisance sonore | Medecine naturelle