Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > Le sel

Les portraits du Fayoum
Histoire du disque
Canal de Panamá
Pause café !
La rose, reine des fleurs
Les ondes sont partout !
Le Land-Art
Les fourmis


Que reste-t-il de l'antique Babylone ?

Ce sont vraisemblablement les hommes du Néolithique qui ont découvert le sel et ses propriétés de conservation. Ces chasseurs, qui souvent mettaient la vie de tout leur clan en danger pour trouver de la nourriture, comprirent assez tôt qu’ils devaient préserver ces denrées, notamment la viande, le plus longtemps possible. En l’enfouissant dans le sel, ils réalisèrent qu’ils pouvaient en prolonger la fraîcheur et ainsi éviter plus souvent les dangers de la chasse.

Plus tard, ce sont les Égyptiens qui utilisèrent des dérivés du sel pour la conservation et la momification des corps dans leurs rites funéraires. Puis certaines autres peuplades vivant près des plans d’eau en firent usage pour saler leurs poissons ou pour mettre dans la saumure le produit de leurs pêches. Le sel jouissait donc d’une réputation capitale à une époque où les méthodes de réfrigération n’existaient pas. Il valait son pesant d’or et il n’était pas rare qu’il serve de monnaie ou de mode de paiement. On croit d’ailleurs que les techniques plus sophistiquées pour le produire viennent des civilisations gréco-romaines, qui les auraient transmises aux Gaulois pendant l’occupation romaine, et qui le donnaient à titre de solde aux centurions et soldats de tout acabit.

Mais où trouvait-on ce sel ? Le sel vient de l’eau de mer, des marais salants ou de mines de sel, apparues suite à l’évaporation de mers anciennes. Dans certaines régions, on trouvait le sel en gros cristaux, sur les rives et c’est le soleil qui faisait s’évaporer l’eau qu’il contenait, le transformant en sel. Toutefois, devant l’utilité qu’on lui attribuait, on a voulu en fabriquer de plus grandes quantités. Les premiers procédés pour extraire le sel de l’eau de mer étaient de la porter à ébullition dans des amphores ou des vases de terre cuite. Depuis, les méthodes de transformation du sel ont évolué et des tonnes de sel, raffiné ou non, sont produites chaque jour dans le monde entier avant de se retrouver sur nos tables...

Le sel est devenu au fil des siècles une habitude alimentaire dans bien des cultures. On le mêle cependant un peu à toutes les sauces sans qu’il ne soit véritablement utile dans des proportions aussi considérables. Comme les fabricants de produits alimentaires en font un généreux usage pour aider à la conservation, il apparaît que nous consommons au moins cinq fois plus de sel que notre organisme ne le réclame pour maintenir un équilibre convenable. Selon une étude récente, le Français moyen ingurgiterait 7grammes de sel chaque jour alors que la ration recommandée serait de 2 grammes par jour. Une surconsommation de sel peut alors mener à des problèmes sérieux d’hypertension artérielle en plus de causer des troubles de rétention d’eau.

On croit souvent à tort que le sel donne du goût aux aliments. Il masque les saveurs en général avec les aliments qui possèdent déjà un parfum bien distinct alors qu’il ne fait que rendre moins fades ceux qui n’ont aucun bouquet. Il est toutefois bien facile de remplacer le sel dans la composition des mets. Quelques herbes ou épices, un filet de jus de citron, de l’ail ou de l’oignon suffisent à rehausser les plats sans vous exposer aux excès salins. Mais attention, le sel est nécessaire au bon fonctionnement de l’organisme. Si l’on excepte les gens souffrants de maladies spécifiques et dont le régime alimentaire est exempt de sel, il faut absorber une quantité raisonnable de sel quotidiennement.

On trouve du sel en quantité élevée dans une foule de denrées telles que les viandes, les charcuteries, les chips, les pains, les fromages, les sauces, les plats surgelés ou usinés, etc. Afin de bien doser sa consommation en sel, il suffit alors d’un peu de bon sens. Oublier la salière lorsque l’on sert des produits déjà bien salés est un pas vers l’équilibre. Préférer le sel marin au sel raffiné est également indiqué dans une alimentation santé. Le sel de mer, obtenu par évaporation naturelle, contient encore une foule de minéraux essentiels alors que le sel raffiné en est presque totalement dépouillé. Aussi, disons oui au sel mais salons judicieusement... Et naturellement !

Site du jour > Dossiers exclusifs > Le sel
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Dictionnaire cuisine | Recettes de cuisine | Vitamines et minéraux | Régime alimentaire | Maigrir