Site du Jour
> Choisir site du jour en page de démarrage

Site du jour > Dossiers exclusifs > L'art de la rue

Arts de la rue : La faute à Rousseau
3D Street Art
Discours et figures de l'espace public
Urban Vodou
Art de Rue

Art 2 rue
Bombing science
Trompe l'œil et fresques
Miss.Tic in Paris

Fabrication du papier
Dictionnaire & encyclopédie
Denis Diderot
La Renaissance
Walt Disney
La généalogie
Champollion
Le Land-Art


L'art de la rue

Lascaux, il y a 17 000 ans… Certains exégètes pourraient affirmer que les premiers graffitis de l'Histoire ont vu le jour sur les parois de cette grotte alors que d'autres spécialistes y verront plutôt l'expression artistique s'emparant du premier support possible assurant la permanence de son message. Hors contexte, ces dessins préhistoriques auraient pu être du vandalisme, de la dénonciation aussi bien qu'une façon d'immortaliser la culture d'une communauté spécifique. Sont-ils des graffitis, sont-ils de l'art, sont-ils une page d'histoire ?

Ce que l'on nomme aujourd'hui "l'art de la rue" ou encore "l'art urbain" pourrait également s'inscrire dans l'histoire comme une manifestation publique de l'existence humaine et ne plus apparaître comme un phénomène relativement nouveau, issu spécifiquement de la culture urbaine. Car il semble, au contraire, que l'art de la rue ou l'art de la place publique, en quelque sorte, ait toujours existé.

Dans la Grèce Antique, par exemple, les graffitis s'étalent sur les murs des cités et s'adressent à une multitude de personnes : encouragements aux athlètes favoris, messages électoraux, publicité pornographique, endoctrinement religieux ou encore tarifs des prostituées comme l'on en retrouve à Éphèse ou à Pompéi. L'art de la rue Les inscriptions publiques à même le mobilier urbain ont existé dans plusieurs pays et ne sont pas l'exclusivité des villes européennes. Les archéologues ont découvert également des graffitis mayas à Tikal au Guatemala, des runes varègues en Turquie, etc. On remarque cependant que ces manifestations graphiques extérieures s'expriment principalement lors des périodes de troubles de l'Histoire. On songe alors inévitablement au mur de Berlin, sans doute l'œuvre la plus éloquente en matière de graffitis révolutionnaires ou encore les graffitis de la guerre d'Algérie, les graffitis des troupes russes à l'endroit du Reichstag à Berlin, les graffitis des factions irlandaises en perpétuelle guerre de religion.

Dès le début des années 1960, l'artiste Brassaï (1899-1984) élève le graffiti au niveau de l'art dans son livre "Graffiti". Il le considère comme un art brut et éphémère. Picasso (1881-1973), qui a participé à l'ouvrage, cautionne la position de Brassaï, ce qui revient à dire que le graffiti vient d'obtenir ses lettres de noblesse. Mais c'est à New York, au cours des années 1970 que le courant éclate de tous ses feux, dans le métro. Les rames deviennent alors de gigantesques toiles destinées à promouvoir des noms de graffeurs ou tagueurs tels que Stay High 149, Taki 183, Tracy 168 et plusieurs autres dont la célébrité s'inscrira dans les moindres recoins de la mémoire collective.

Véritable mouvement de base pour ce qui deviendra le nouvel art urbain, le graffiti a pour objectif premier de faire connaître son auteur par une signature unique. Mais peu à peu, les artistes veulent également la reconnaissance de leur talent. Rapidement le phénomène se codifie et les conditions de création supposent une escalade du risque. Plus les graffeurs/tagueurs créent en posture périlleuse, plus leur œuvre gagne en valeur. Devant la croissance du danger, ce sont des groupes qui se forment afin de réaliser des fresques de plus en plus audacieuses, de plus en plus spectaculaires. Mais une fois les limites les plus folles atteintes, il faut songer à se diversifier. C'est ainsi que naissent d'autres formes d'expression de rue, notamment le rap, le scratch, le dee javing (mixage de disques) et le breakdance.

Outre l'art du graffiti et ses dérivés, on note par ailleurs plusieurs autres types d'expressions artistiques de rue. Le théâtre, par exemple. Il ne faut pas oublier que la plupart des troupes de théâtre, depuis la nuit des temps, se sont produites sous des chapiteaux de fortune, d'une ville à une autre, en plein air. Héritage d'une tradition gréco-romaine, le théâtre japonais (No), le théâtre de Molière ont d'abord fait leurs preuves dans les rues avant de connaître la reconnaissance d'une salle. Aujourd'hui encore, le théâtre de rue se joue toujours et attire un nombre impressionnant de spectateurs.

Autre exhibition de rue : le cirque ! Et qui n'a pas entendu parler du fameux Cirque du Soleil ? Combien d'entre nous savent que les pionniers de ce cirque fondé en 1984, mondialement reconnu aujourd'hui, se produisaient dans la rue au début de son histoire… Les artistes jongleurs, les clowns, les mimes et autres saltimbanques figurent également au nombre des artistes que l'on retrouve sur les trottoirs ou dans les parcs en saison estivale. Le cirque est né dans la rue !

Le must du spectacle de rue à l'heure actuelle passe par les shows multimédias. Éclairages, sons et couleurs pour projections sur gratte-ciel, performance de jets d'eau en pleine rue ou encore revue historique sur silo à grain comme le fameux "Moulin à images" de Robert Lepage dans le Vieux-Port de Québec. Décidément, l'art de la rue étend ses possibilités…

L'art urbain ne se contente plus de ses médias habituels : affiche, bombe aérosol, mosaïque, pochoir, tape art, etc. Il a tant évolué, exploitant tout support mis à sa disposition, qu'il explose et s'expose dans une pluralité de voix et d'images. Si bien qu'aujourd'hui, faire une balade dans les plus grandes villes du monde est une aventure de tous les possibles, une promesse de découvertes à tous les carrefours. L'art urbain c'est le pouls du monde qui bat sur la rue !

Site du jour > Dossiers exclusifs > L'art de la rue
Copyright Site du jour / Nathalie Michallon - E-mail : nathalie@site-du-jour.com / Mentions Légales
Toute reproduction même partielle est strictement interdite sans un accord écrit sous peine de poursuites judiciaires
Nos Partenaires : Art | Histoire de l'art | Refart